Actualités et dégustations

FËTE DU MALT – version 2019 ….

Chers Amis, Chers membres du Clan,

Avec l’Automne arrive bientôt notre FÊTE DU MALT. Comme chaque année, nous vous proposerons au cours de cette soirée une sélection prestigieuse de whiskeys.

Dans le quartier de Réaumur, entre Montorgueil et le Marais, le Boulevard de Sébastopol, qui sépare les 1er et 2e, d’une part, des 3e et 4e arrondissements d’autre part. Le boulevard de Sébastopol est l’une des voies les plus importantes percées par le Baron Haussmann lors des travaux de transformation de Paris. Le percement de cette voie est déclaré d’utilité publique en 1854 en même temps que celui de la rue de Turbigo et du prolongement de la rue Réaumur. Tout d’abord nommé « boulevard du Centre », il est renommé « boulevard de Sébastopol » quelques jours après la victoire remportée le 8 septembre 1855, par les troupes de Napoléon III.
Le boulevard est un vrai lieu de mémoire, cité dans la chanson « Viens Fifine » chantée par Jean Gabin, il a aussi inspiré la chanson « Mon Sébasto », composée par Jean-Roger Caussimon et Léo Ferré, en 1957.
Aujourd’hui, cette artère constitue un élément important du nouveau grand axe nord-sud qui traverse le centre de Paris et bénéficie de l’animation due à sa proximité avec Beaubourg et les Halles.

Nous vous attendons SAMEDI 21 SEPTEMBRE 2019, au restaurant SACRE FRENCHY, 58 Boulevard Sébastopol, PARIS 3ème. À la fois branchée et classique, la néo-brasserie se veut hétéroclite et bon esprit, à la carte, des produits frais et français et au sous-sol, un bar à cocktails ! SACRE FRENCHY est également le premier restaurant à avoir reçu le Label Carbon Neutral Now. Décerné par l’ONU, ce label garantit que le restaurant compense toutes ses émissions de CO2. Voilà donc une bien belle adresse, de celles auxquelles on s’attache en un rien de temps parce que c’est simple, gourmand et bon enfant.

Notre « invité 2019 » Bernard Walsh, propriétaire de WRITERS TEARS et IRISHMAN, c’est une personnalité du monde du whisky et plus spécifiquement de l’Irlande. Il ne viendra pas seul… puisqu’il sera accompagné de quelques belles bouteilles qu’il aura la lourde tâche de sélectionner spécialement pour nous. Ces nectars irlandais que nous dégusterons lors de ce dîner.

La soirée débutera à 19 h 30 par un apéritif suivi d’un menu choisi vous permettant d’apprécier les whiskeys qui vous serons proposés et commentés.

Comme chaque année, un quizz et une tombola vous permettront de gagner quelques bouteilles et autres cadeaux, sans oublier le premier lot qui est toujours une très belle bouteille.

La participation pour cette soirée d’exception est (prix inchangé depuis de nombreuses années) de 85,00 euros par personne, toutes prestations comprises. Elle est identique pour les membres du Clan et pour leurs invités qui seront bien entendu les bienvenus.

Votre réservation devra nous parvenir, accompagnée de votre règlement, impérativement au plus tard le lundi 16 septembre 2019, 18 heures.

* Ci-joint mon règlement par chèque à l’ordre du CLAN DES GRANDS MALTS, à l’adresse postale de la Trésorière : Nicole Loiseau – 1 Square St Florentin – 78150 LE CHESNAY + inscription sur le site.
* Inscription via le site et règlement par virement IBAN : FR76 1010 7001 1800 6101 8135 405 (veuillez mentionner votre nom + FDM 2019).

                                                                         ————————-

Le SACRE FRENCHY, très central, est desservi par la ligne 4 à la station Etienne Marcel, et par la ligne 11 à la station Rambuteau – Parking : Sébaspol-Réaumur.

Hélas …

Bonsoir les amis,

Je viens vers vous en cette belle soirée d’été pour une triste nouvelle: notre ami Jean Claude Pierre est décédé !

Les plus anciens l’auront connu, je ne sais plus s’il était de la première dégustation du Clan de Lille, mais je suis sûr qu’il a été un des premiers à nous rejoindre en 2000 !

Ces dernières années la maladie l’avait éloigné, mais je sais qu’il prenait des nouvelles du Clan, notamment par Hervé, notre ami kiné !

Jean Claude c’était la joie de vivre, l’amour de la vie, les voyages qu’il effectuait avec son amie dans toute l’europe en camping-car, il avait notamment sillonné l’Ecosse et l’Irlande par les petites routes, pour visiter des distilleries réputées, ou d’autres inconnues !

Certains de nos amis parisiens se souviendront surement de sa présence à l’Assemblée Générale organisée à Calais par notre ami Jean Claude Cossart, il était un des participants « actifs » !

Bon voyage à toi Jean Claude, que les astres, divinités, et tout ce que l’Ecosse peut compter de fantômes, spectres, trolls, t’accompagnent, un dram à la main !

Prépares-nous un pub au paradis où tu pourras accueillir tous les amateurs de single malts d’exception !

Eric DELRUE

SOIREE SPECIALE A LILLE AVEC LA DISTILLERIE G. ROZELIEURES

Profitant d’une tournée de Christophe Dupic, PDG de la distillerie Rozelieures, chez les cavistes des Hauts de France, je l’ai convié à une soirée spéciale avec les membres du Clan de Lille et leurs invités.
Le 25 juin vers 19h30, une cinquantaine de personnes se retrouvent au restaurant l’Escale à Villeneuve d’Ascq. Christophe m’a indiqué des accords mets-whiskies convenant à ses produits, le chef du restaurant les a cuisinés, en ajoutant sa touche personnelle.

Un foie gras poêlé sur lit de pommes caramélisées s’associe avec Rozelieures Subtile Collection, le seul non tourbé de la gamme. Ses saveurs végétales, fruitées et légèrement caramel, avec une bouche un peu grasse font merveille avec l’entrée. Voilà une soirée qui commence très
bien !
Pour le plat, un dos de cabillaud sauce clémentine, avec un risotto et des petits légumes accompagnent le Rozelieures Tourbé Collection, distillat à 25-30 ppm de phénols, vieilli en fûts ex-bourbon et fûts neufs, avec des notes de céréales, fruitées et une tourbe légère, sur une bouche assez puissante. Un accord classique mais parfaitement réalisé, et gourmand !

Fait inhabituel pour le Clan de Lille, un plat à base de fromage est présenté. Un feuilleté de Roquefort aux poires et aux noix va se marier parfaitement avec la bouche grasse et les notes de café, de chocolat, miel et tourbe du Rozelieures Fumé Collection, distillat au départ identique au précédent, mais vieilli en fûts de Pedro Ximenez. Le paradis n’est pas loin !!!

En apothéose, une tarte tatin aux abricots arrosée de jus de mangue fera les yeux doux à Rozelieures Rare Collection, très légèrement tourbé (6ppm), vieilli en fûts de Sauternes, de Cognac et de Xeres, avec des notes fruitées, de miel et d’épices, sur un fond de fumée de tourbe légère. Une merveille !

Une très belle soirée, gourmande, conviviale, festive, avec des interventions pertinentes de Christophe interrogé sur tous les sujets, tant techniques que produit, et sur le whisky français en sa qualité de Président de la Fédération du whisky français.
On en redemande …

Eric Delrue

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 13 AVRIL 2019 AU GOLF D’ABLEIGES (95)

Sur convocation de la présidente, nous nous sommes réunis à 17 heures 30 dans un salon du golf d’Ableiges.

L’AG a débuté par les remerciements adressés par la Présidente, Marie-Hélène MAGNANT, aux membres très impliqués dans la vie du Clan notamment Gérard (la lettre, la sélection des whiskies, la présence aux salons, etc….) et Nicole (trésorerie et site), ainsi qu’à tous les délégués régionaux, relais indispensables qui organisent toujours de belles et originales soirées de dégustation. Un grand merci à eux tous et tout particulièrement aux nouveaux administrateurs des antennes de Lille et de Rodemach, présents à l’AG et dont nous avons apprécié le bel enthousiasme et la grande implication.
Enfin, un grand merci à François-Xavier Dugas pour l’excellence de son approvisionnement en whiskies, son offre de nouveaux produits et pour la belle verticale Campbelton sélectionnée pour cette AG ainsi qu’à Baptiste Cauchon qui participe aux choix des sélections et à  l’organisation de nos dégustations.

La Présidente a ensuite présenté le rapport moral de l’année 2018/2019.
Cette année le Clan a organisé 47 dégustations et a participé à 2 salons (30/06/2018, un salon de dégustation chez Artcurial sur les Champs-Elysées et le 26/03/2019 un stand à la fête de bienfaisance du Rotary Club de Cergy), ces 2 participations ont permis de réaliser 6 nouvelles adhésions.
Le nombre d’adhérents est stable depuis quelques années. Nous sommes environ 250 membres.
Les responsables régionaux demandent l’accès à la liste de leurs adhérents respectifs avec leurs dates d’adhésion afin de connaître en temps réel les adhérents à jour de leur cotisation et de pouvoir les relancer amicalement si nécessaire.
Afin d’attirer de nouveaux adhérents et de fidéliser les autres, ils proposent de faire des étiquettes « sélection du Clan » à apposer sur les bouteilles, les adhérents aiment avoir des bouteilles que l’on ne trouve pas dans le commerce.
La Présidente demande aux responsables régionaux d’envoyer de courts comptes-rendus de leurs soirées afin de les intégrer à la lettre, cela permettra à tous ses lecteurs de connaître la vie du Clan.
Cette année notre site a subi une grave attaque, il a fallu complètement le re-paramétrer et Nicole a dû tout ressaisir ce qui lui a demandé un énorme travail.
Le voyage en Irlande est complètement bouclé avec de magnifiques dégustations en perspective. A ce jour 15 membres sont inscrits, il reste une place.

Présentation du rapport financier 2018-2019
Le bilan des dégustations est positif.
47 dégustations au total. Les transferts des résultats des dégustations par les antennes régionales fonctionnent beaucoup mieux. De même les achats et retours de bouteilles se passent bien.
Ne payant plus de loyers pour la location du siège, nos charges ont baissé.

La cotisation
En raison des bons résultats financiers, il est proposé cette année encore de maintenir les cotisations à leur montant actuel. 70 € l’adhésion simple et 150 € avec la bouteille de souscription.

La fête du Malt 2019
Elle aura lieu le 21 septembre 2019. Le salon Dugas expert se tenant le lundi 23 septembre 2019.

Commandes du Clan et de ses membres
Les commandes ont baissé de 8 % en volume et de 3 % en CA.
Sur 349 commandes, 66 étaient destinées aux dégustations du Clan.
Typologie des commandes : 8 % sont inférieures à 50 €, 35 % sont comprises entre 50 et 150 €, 25 % sont comprises entre 150 et 250 € et pour les autres, certaines même sont supérieures à 1000 €.
Les whiskies qui ont le plus de succès restent les Régionaux du Clan. Le Speyside est toujours plébiscité devant le Islay.
La société Dugas a récupéré les distilleries WOLFBURN et BLADNOC.
Mac Callum a créé sa propre société d’embouteillage et nous propose des produits intéressants.

Le vote
Le rapport moral d’activité est approuvé à l’unanimité.
Le rapport financier est approuvé à l’unanimité.
L’AG approuve unanimement le maintien du montant des cotisations.
Quittus est donné unanimement au bureau.

Le bureau
Les 2 membres sortants Gérard Trentesaux et Nicole Loiseau se représentent et sont réélus à l’unanimité.
Eric Delrue (ancien responsable de l’antenne de Lille) se présente et est élu à l’unanimité.

Le renouvellement du bureau
Présidente : Marie-Hélène MAGNANT
Secrétaire Général : Tony TERRAIN assisté d’Aline CAZE en tant que Secrétaire Générale Adjointe
Trésorière : Nicole LOISEAU

QUELQUES JOURS EN IRLANDE

Chères amies, chers amis,

Les voyages du Clan reprennent cette année et ce sera vers l’Irlande au début de l’Automne.

Du 9 au 14 septembre (6 jours, 5 nuits) vous visiterez la Walsh distillerie à Carlow, Waterford et Blackwater distillerie, après Cork, Midletown distillerie, puis Tullamore, Kilbeggan, avant Bushmills, et enfin Teeling à Dublin.

Le prix sera de 1400 € comprenant le voyage aller/retour, tous les transports sur place, les hôtels 3 ou 4 *, les petits déjeuners, les dîners, les visites commentés des distilleries.

Le nombre de participants étant limité (16 à 18 places) les inscriptions se feront dans l’ordre des réservations, accompagnées d’ un acompte de 400€ à l’ordre du Clan des Grands Malts.

Cordialement.

CELA S’EST PASSE A NOËL AU CLAN A LILLE

par Eric Delrue

Deux cornemuses jouées par des membres du Northern Men Pipe Band accueillaient les invités à l’Auberge de la Forge à Villeneuve d’Ascq.

Ce fut une soirée exceptionnelle, avec une verticale Springbank, accompagné d’un menu concocté par le chef Alexandre Spriet.

A l’apéritif, Hazelburn 13 ans fût d’Oloroso accompagné de quelques toasts : de belles notes de caramel, de fruits confiturés et de chocolat.

Les choses sérieuses commençaient avec une terrine de sanglier accompagnée du Kilkerran 8 ans brut de fût : accord gourmand entre les saveurs de gibier et les notes fruitées, salines du malt, relevées par une légère fumée.

Un ballotin de volaille aux écrevisses, légumes de saison et riz basmati a été servi avec 2 malts : Springbank 12 ans brut de fût, et le nouveau Springbank local barley 9 ans. C’est ce deuxième nectar qui a emporté tous les suffrages, ses notes a la fois sucrées, fruitées, tourbées et marines s’unissant parfaitement au plat.

Pour le dessert, parmi les propositions du chef, c’est le moelleux aux poires, sauce chocolat qui l’emporta. Accompagné du Longrow red 14 ans fût de sherry, le mariage entre les notes fruitées du dessert et du single malt, le chocolat, les épices, et la tourbe fumée fut somptueux.

Une belle soirée qui s’acheva au son des cornemuses.

DÉPART

Notre ami Christian PENNEQUIN, un vieux compagnon de route, nous a quittés à la fin de l’exercice 2018, après s’être longtemps bagarré pour retardez cette échéance.

Il s’était très investi dans le fonctionnement du Clan. Paraissant toujours calme, ne faisant jamais l’économie d’une plaisanterie avec un humour presque British, ni d’une critique sur notre désinvolture au sein du bureau, mais toujours avec classe !

Le Xeres était sa passion, Ardbeg son viatique, et Springbank très surévalué…
Nous nous associons à la tristesse de Lysiane, Ludvine et Yann.

EN ECOSSE, LE WHISKY SERT A TOUT

Le biogaz a le vent en poupe, en produisant du biogaz
à partir de leurs déchets, les distilleries de l’île d’Islay envisagent
de fournir d’importantes quantités d’électricité à la région.

Fabriquer de l’électricité avec du whisky ? Les amoureux de l’alcool ambré penseront certainement qu’il s’agit là de la pire idée qu’aient jamais eue les écologistes. C’est pourtant à partir de déchets biologiques non comestibles que des installations de digesteurs anaérobies permettent de fabriquer du méthane, puis brûler celui-ci pour produire de l’électricité. C’est ce que l’on va faire sur Islay, l’île la plus méridionale des Hébrides si les projets aboutissent. Si tout fonctionne, les producteurs de whisky pourront générer une grande partie de l’électricité consommée dans l’île.

Cette innovation est motivée par plusieurs facteurs, les producteurs de whisky se soucient, comme tout le monde, de leur empreinte carbone, qui serait l’une des plus importantes de l’industrie alimentaire. Aucune des principales entreprises ne veut donner de chiffres, mais le seul processus de distillation consomme une énorme quantité d’énergie. A cela s’ajoute le fait que la majeure partie du whisky est exportée dans des bouteilles lourdes et des emballages sophistiqués.

Cette technique intéresse aussi les producteurs de whisky pour d’autres raisons. Le réseau d’alimentation en électricité d’Islay est obsolète : il consiste en un câble unique qui relie la petite île à la Grande-Bretagne. Du coup, les sautes de tension, amplifiées par les besoins importants des distilleries, peuvent nuire au fonctionnement des ordinateurs et autres équipements électroniques. Produire de l’électricité sur place permettrait de résoudre en partie ce problème.

Conclusion : L’ALCOOL AMBRE EST UNE BENEDICTION POUR L’ECOSSE.

Le Clan en rimes sur le coin de la table.

Jeudi 6 septembre, Ashok, sans doute inspiré par l’ambiance et mis en verve par les whiskies présents, a mis le Clan en rimes sur le coin de sa table. Laissons lui la parole :

Le Clan est bien soudé et l’ambiance bonne enfant !

Entente respectée pour les intervenants.

Chanter le MALT ambré est un immense plaisir :

Le « Bouna’hav’n »* tourbé aura surpris, sans rire !

Avec « James Eadie », les avis se rassemblent…

Nouveauté de la table, un menu qui emballe !

Divine tartelette au fromage de chèvre,

Etonnant assemblage embaumant quelques lèvres :

Saluons cet endroit*, il est loin d’être mièvre !

Marie Hélène, en maître embellit notre humeur…

Avec délectation, le Paleron, sans beurre,

Laisse à sa tendreté une note légère,

Titrant le « Glendullan » d’un, parfum de rhum fier !

Saluons le bureau ! Pourvu qu’il persévère…

Merci à Gérard et Nicole sa charmante compagne et à tous les autres members présents…

Ashock MONANY

*Bouche de la crique
*Café Rubis

S O U V E N I R S ET VOYAGES par Bernard ESCANDE

Si l’on en croit les dictons les voyages forment la jeunesse et déforment les valises. Cela ne se vérifie pas forcément …

Notre dernière expérience en la matière a commencé à Créteil au bord d’un lac bordé de verdure et peuplé de bernaches, le problème étant qu’au delà de la verdure il y avait beaucoup de béton, beaucoup trop…

Alors nous avons recherché un coin plus bucolique et notre attention a été attirée par un chemin des marais dont l’appellation nous promettait flore et faune pittoresques. Hélas nous nous retrouvâmes dans une zone peu avenante coincée entre viaduc d’autoroute et voie ferrée, les deux hyper fréquentées. Heureusement apparut vite une sorte d’oasis en forme de bâtiment noir et or où siégeait pour un soir « C.G.M. Tours » qui, avec la complicité de
« DUGAS SAS » nous emmena illico dans une escapade à travers la planète.

Nous nous fîmes un peu de mousse avant de démarrer mais apprîmes vite qu’à Sèvres il n’y a pas que la manufacture qui vaut le détour mais aussi les oeuvres d’un certain Benoit, micro brasseur de son état, notre complice pendant longtemps.

Notre première destination fut la Corse qui nous fit, au royaume de Piétra, l’honneur de ses arômes de maquis, plantes florales, thym et orange. Un vrai dépaysement.

Après cette agréable mise en bouche ce fut le grand jeu avec un départ pour le Japon où nous nous attardâmes sur le domaine de Kirin, au pied du mont Fuji, appréciant des senteurs d’orange et poire, une couleur dorée et des arômes épicés et biscuités.

Mais déjà il fallait repartir vers la vieille Europe et plus précisément l’Irlande pour essayer de comprendre, jetant au passage un coup d’oeil sur l’Espagne, comment six différents fûts de xérès pouvaient influer sur nos sensations et nous faire ressentir des notes épicées et de fruits rouges au risque d’en abuser et de faire « teeling ».

La promenade eut été incomplète sans une escale aux Etats Unis et plus particulièrement au Kentucky histoire de vérifier que Woodford méritait bien son nom en recourant à une originale technique dite du double fût, dont un grillé.

Le retour nous réserva une escale surprise en Ecosse pour y relever un défi et s’apercevoir que
ces diables d’écossais avaient une banque de printemps qui avait un faible pour les fûts de rhum mais nous n’eûmes pas doit à une étape caribéenne. Ce sera pour une autre fois…

Ce voyage exprès n’a pas déformé nos valises mais nous a beaucoup appris bien que ne faisant
pas partie de la jeunesse. Une chose est sûre nous recommencerons à la première occasion.