Archives

Hazelburn

Work in progress

Une ancienne distillerie de Campbeltown (1836-1925) a donné son nom à ce single malt distillé pour la première fois en 1996 par les Mitchell, toujours dans les mêmes alambics que Springbank et Lon-
grow. L’idée aurait été de refaire un malt comme dans les Lowlands, en utilisant un orge malté non tourbe, et en pratiquant une triple distillation, comme à Auchaentoshan.

Ambre rougeatre. Nez chaleureux et enveloppant, marmelade d’orange, petit pain à la cannelle, to-asté et beurré. Liqueur à l’orange, sucre de canne brun, mélasse, miel, figues et dattes émergent en complément lorsque les arômes se développent. En bouche, beurré, crémeux avec une crème fondante à l’orange et des biscuits au gingembre. Notes de miel, de piment et de noix du Brésil glacées. Doux et chaleureux. Un malt qui demande une longue aération dans le verre pour être au meilleur. La finale est épaisse et crémeuse, qui persiste longuement et de façon très plaisante.

Ardmore

Classique mais chaleureux

Située dans une vallée reculée à la limite du Speyside, cette distillerie centenaire (fondée en 1898) a longtemps servi à l’élaboration du blend Teacher’s. Malgré son importance – huit grands alambics chauffés au charbon – elle est encore méconnue, mais sa notoriété augmente depuis son acquisition par Jim Beam en 2005.

Jaune doré. Nez bien malté, chaleureux avec des Fût de manzanilla notes de miel et de cire d’abeille. Attaque vive, avec un corps assez enveloppant tout en étant plutôt sec. Bonne richesse aromatique, où l’on retrouve les notes du nez, avec une dominante plus marquée du caractère malté. Il devient un plus gras sur la finale, avec des notes poivrées d’une grande vivacité. Que du classique, mais avec une belle chaleur général.

Ardbeg 1991

Une superbe version d’un vrai classique

Tourbe et élégance, tels sont les deux traits dominants des malts de cette distillerie d’Islay, appréciée de longue date par les amateurs. Sa spécificité provient surtout d’un dispositif de purification en haut du deuxième alambic, qui conserve le meilleur de la tourbe en lui évitant toute âcreté. Chaque nouvel arrivage est attendu avec impatience par les passionnés d’Islay.

Jaune doré. D’une grande puissance aromatique, le nez se développe sur une belle puissance tourbée, accompagnée de notes salées et herbacées. Il s’accompagne ensuite de notes plus fruitées : poire, pêche, pomme verte, ainsi que de céréales.