Archives

NOTRE COUP DE COEUR – TEELING – Sommelier – 46° – IR2249CGM

« Moelleux, mais très vigoureux »

Avec un ancêtre créateur d’une distillerie en 1782 à Dublin, et fils de John Teeling, qui a fondé Cooley en 1987, Jack et Stephen Teeling ont de qui tenir. D’abord embouteilleurs indépendants, ils proposent des assemblages (à partir des stocks de Cooley) très différents du style irlandais classique, plutôt doux et moelleux. En mars 2015, ils ont ouvert leur propre distillerie à Dublin.

Couleur ambrée tirant sur l’orangé. Nez assez doux, puis davantage plus chaleureux, sur le raisin de Corinthe et la gelée de coing. En bouche, attaque puissante, bien poivrée voire piquante, malgré la réduction. Le corps est moelleux, voire liquoreux, avec beaucoup de fruité (raisins secs notamment). La finale et la persistance restent arquées par le fruité et le poivre noir.

Les incontournables – PICTI COAST – 46 ° – Fûts de bourbon – WH8012

« Fruité et marin à la fois » …

Après les Flatnöse, blended scotch, et les Barelegs, single malt tourbés, Donald MacKenzie et Mackay Smith, embouteilleurs indépendants surnommés les Islay Boys, lancent une nouvelle gamme de single malts, mais non tourbés cette fois. Leur nom de Picti fait référence à  l’ancienne tribu des Picts qui dominaient une grande partie de l’Ecosse au 1er millénaire. L’un, appelé Picti Coast, vient des îles écossaises, avec une forte imprégnation marine. L’autre, le Picti Tribe, développe un côté céréalier et fortement malté.

Nez frais, fumé et herbacé. En bouche, domine le côté fruité (pomme, poire) avec des notes fumées et herbacées. Sur la finale, l’iode marine ressort le plus, avec aussi des notes de  pomme acidulée (granny smith). (D’après la description fournie par l’embouteilleur).

NOUVEAUTES – FILEY BAY – 46° – Fût de moscatel (vin blanc doux espagnol) – WHFB005CGM

« Puissant malgré sa douceur »

Fondée en 2016 par Tom Mellor et David Thomson, la Spirit of Yorkshire Distillery est installée dans une ferme du Yorkshire, dont elle utilise intégralement l’orge cultivée sur place et maltée non loin de là. Élaboré sur deux types d’alambics, leur premier whisky, lancé en 2019, a vieilli en fûts de bourbon, mais la distillerie élabore aussi une gamme de single malts connaissant des fi- nitions spéciales en fûts de vin rouge espagnol, de bière India Pale Ale, de moscatel ou de whisky tourbé.

Jaune plutôt doré. Nez floral, bien parfumé. Plus capiteux en bouche, sur le raisin blanc, sans être très sucré, il se développe avec un corps marqué par l’alcool et quelques notes poivrées. Finale peu persistante, mais bien fruitée malgré tout, davantage marqué e par le poivre.

NOUVEAUTES – LOCHLEA – Ploughing Edition 1 – 46° – WHLO006CGM

« Un tourbé tout en finesse »

Acquise en 2006 par Neil McGeoch, cette ferme remontant au 18ème siècle et située dans les Lowlands cultive de l’orge pour élever des bovins. Mais, face à la demande des malteurs, Neil McGeoch consacre, vers 2015, 20 ha à l’orge de brasserie. Rapidement, lui vient l’idée de devenir lui-même distillateur de whisky, installant alambics et fermenteurs dans l’ancienne porcherie et l’étable. Supervisée par John Campbell, ancien directeur de Laphroaig, la gamme décline les périodes de l’activité agricole, comme ce Ploughing (labourage en anglais) vieilli en petits fûts (quarters) d’Islay… de Laphroaig bien sûr !

Jaune très très pâle. Nez puissant à dominante tourbée, élégant et racé. On retrouve en bouche cette tourbe plutôt végétale, accompagnée de notes de pommes cuites et de poivre noir. Ce fumet tourbé offre une belle fi nesse aromatique sans perdre de sa vigueur, y compris dans une longue persistance.

La Sélection du Clan : IRISHMAN – FOUNDER RESERVE – 46° – IR5007CGM

« Un Irlandais aux accents tropicaux » …

Fondée en 1999 par Bernard et Rosemary Walsh, la société Hot Irishman était d’abord centrée sur l’assemblage et la commercialisation d’une recette d’Irish Coffee jugée la plus intéressante après de multiples essais… dans un chalet des Alpes françaises. En 2006, ils signaient un contrat d’approvisionnement auprès d’Irish Distillers pour constituer des stocks de whiskeys vieillis trois fois. A partir de là, ils ont lancé différentes déclinaisons résultant de leurs propres assemblages.

Jaune doré. Nez plutôt fermé, se développant sur le rhum et les fruits tropicaux. Attaque assez puissante en bouche, avec un agréable fruité, le malt restant sous-jacent. Plutôt inattendu, l’ensemble est plaisant, bien équilibré et assez long en bouche. Pour les amateurs de curiosités…

La sélection du Clan : BUNNAHABHAIN – 46° – WHC1080CGM

« Quand le tourbé devient gourmand » …

Longtemps atypique par rapport aux autres distilleries d’Islay (car n’utilisant pas de malts tourbés), elle est située tout au nord de l’Île. Signifiant “Bouche de la crique”, elle se prononce Bouna’hav’n en gaélique. Fondée en 1881 par William Robertson et les frères Greenless, elle a connu plusieurs longues périodes d’arrêt, y compris après avoir été agrandie en 1963.
Après quelques années d’incertitude, elle a été rachetée en 2003 par Burn Stewart, qui appartient maintenant au groupe Distell, et qui a relancé la commercialisation et développé de nouvelles expressions, notamment tourbées.

Jaune clair. Nez huileux, voire gras, avec une dominante tourbée. Et cette tourbe marque puissamment l’attaque en bouche, sur un versant terreux et herbacé. Puis le corps devient plus gourmand, sur le chocolat noir, la vanille et les épices. Longue persistance tourbée et poivrée, malgré son très jeune âge.

La sélection du Clan : ARDMORE 11 ans – 46° – WHC1079CGM

« Un puissant bien charpenté » …

Située dans une vallée reculée à la limite du Speyside, cette distillerie centenaire (fondée en 1898) sert depuis toujours à l’élaboration du blend Teacher’s. Malgré son importance – huit grands alambics – elle est encore méconnue, mais sa notoriété augmente depuis son acquisition par Jim Beam -Suntory en 2005.

Jaune doré. Nez puissant (surtout pour un réduit) à dominante maltée mais vineuse également. En bouche, corps bien charpenté aux notes épicées (poivre noir) et boisées (vanille). L’ensemble est moelleux, voire miellé. Finale bien persistante avec une légère présence du vin.

La sélection du Clan – FILEY BAY – 46° – Peat Finish – WHFB002CGM

Pour Filey Bay, la cuvée Peat Finish est une première ! La distillerie décide d’apporter à son Single Malt signature léger et fruité une fumée subtile et douce. Vieilli dans des fûts de Bourbon de premier remplissage, le whisky Filey Bay Peat Finish passe 10 mois supplémentaires en ex-fûts de whisky tourbé. Cette finition est un travail de précision, car tout est question d’équilibre.

De la douceur, de la gourmandise, de jolies saveurs de vanille et de caramel se parent d’une fumée délicate. Quelques notes marines s’invitent et rejoignent les agrumes en finale.

La Sélection du Clan … CADENHEAD LOCH LOHMOND 2005 17 ANS HIGHLANDS – 46° – WHC1076CGM

« Bacon et charbon de bois » …

La distillerie Loch Lomond a été construite en 1966. Fruit d’un partenariat entre Duncan Thomas, le propriétaire américain de Littlemill (aujourd’hui détruite), et Barton Brands (société basée à Chicago), elle a été créée en plein boom de la construction de distilleries écossaises dans les années 1960. Fermée en 1984, crise oblige, Loch Lomond a finalement était rachetée en 2014 après avoir connu plusieurs propriétaires. Sous la houlette de Glen Catrine, elle est devenue la distillerie la plus fl exible et probablement l’une des plus innovantes d’Ecosse. L’embouteilleur indépendant Cadenhead a voulu nous présenter tout le savoir-faire de cette distillerie écossaise le temps d’une cuvée .

 Distillé en 2005, ce Single Malt a été intégralement vieilli en ex-fût de Xérès Oloroso pendant 17 ans. Cadenhead Loch Lomond 2005 17 ans révèle un profil aromatique original qui s’articule autour de notes lardées et fumées soutenues par les épices et le miel. Nez : bacon, charbon de bois, sauce soja. Bouche : sauce BBQ sucrée, bacon, miel, fumée de cigare. Finale : Porc effiloché, poudre de cacao, poivre blanc, fruits noirs trempés dans le rhum.

(Notes de dégustation Sté DUGAS)

LOCHLEA

« Douceur de l’automne » …

Acquise en 2006 par Neil McGeoch, cette ferme remontant au 18ème siècle et située dans les Lowlands cultive de l’orge pour élever des bovins. Mais, face à la demande des malteurs, Neil McGeoch consacre vers 2015 20 ha à l’orge de brasserie. Rapidement, lui vient l’idée de devenir lui-même distillateur de whisky, installant alambics et fermenteurs dans l’ancienne porcherie et l’étable. Supervisé par John Campbell, ancien directeur de Laphroaig, le premier single malt est distillé en 2018.

Ambré soutenu, aux reflets rosés. Nez automnal (fallow veut dire jachère en anglais) aux notes vineuses et fruits cuits. De la puissance en bouche, sur la cerise confite, le cassis et autres fruits rouges, le tout très fondu et bien harmonieux, relevé par quelques notes poivrées. Finale d’une belle douceur.