Archives

The Irishman

Chaleureusement fruité …

Fondée en 1999 par Bernard et Rosemary Walsh, la société Hot Irishman était d’abord centrée sur l’assemblage et la commercialisation d’une recette d’Irish Coffee jugée la plus intéressante après de multiples essais… dans un chalet des Alpes françaises. Ce fut en suite une crème irlandaise à base de whiskey. En 2006, ils signaient un contrat d’approvisionnement auprès d’Irish Distillers pour constituer des stocks de whiskeys vieillis trois fois. A partir de là, ils ont lancé différentes déclinaisons de leurs propres assemblages.

Ambré. Au nez, très puissant, sur le caramel au beurre, le biscuit sec et de riches notes fruitées (xérès ?). Attaque brûlante, puis moelleuse en bouche, avec des notes épicées et poivrées. Beaucoup de rondeur sur la pomme cuite, le vieux cuir ciré, le raisin de Corinthe, tout en se terminant sur une finale chaleureuse et un peu liquoreuse.

Highland Park

Crémeux et fruité

Comptant plus de deux siècles d’existence, la distillerie des îles Orkneys (Orcades), l’une des plus septentrionales ’Ecosse, a connu le succès très tôt, avec des malts appréciés dès 1833 par le tsar de Russie et le roi du Danemark. Highland Park possède toujours sa propre malterie. En 12 ans d’âge, c’est l’un des malts les plus vendus dans le monde, mais les autres versions sont plus rares… sauf au Clan.
Au nez, belle présence du xérès, avec une touche de fumé et des notes de fruits rouges (cerises et cassis). En bouche, la texture est crémeuse et dense avec beaucoup de fruits rouges. Notes de xérès à l’attaque, qui laissent progressivement place à des notes plus crémeuses et une douceur fumée. La finale, toujours crémeuse, est équilibrée entre la fumée et les fruits rouges.