Archives

Les nouveautés – LONGROW RED

« Une double séduction » …

Portant le nom d’une ancienne distillerie de Campbeltown fondée en 1896, et dont le dernier bâtiment existant abrite un des chais de Springbank, Longrow est aujourd’hui un single malt distillé dans les mêmes alambics que ceux servant à élaborer le Springbank. Mais est utilisé un malt entièrement tourbé (et non partiellement), avec une double distillation classique, et un vieillissement uniquement en fût de réemploi. Ce malt, peu produit, a servi d’abord à donner des notes tourbées aux blends de Springbank, avant d’être commercialisé en single.

Ambré tirant sur le rosé. Nez puissant, légèrement vineux, avec la tourbe en arrière-plan. Attaque toute en vivacité, et même assez brûlante. Puis la douceur aux notes de fruits rouges (framboise, cerise) se développe, mais bien soutenu par une tourbe plus végétale que phénolique. Ensemble bien fondu, très agréable, car les dominantes vineuses et tourbées sont cette fois en pleine harmonie. Et la persistance a quelque chose de vraiment séducteur.

Les nouveautés – KILKERRAN

« Un solide compagnon » …

Glengyle est la nouvelle distillerie de Campbeltown, installée entre 2000 et 2004 par la société Springbank. Il s’agit de la renaissance d’un site qui a été en activité de 1872 à 1925, appartenant
à un membre de la famille Mitchell. Le malt qui est élaboré à Glengyle porte le nom de Kilkerran
(pour des raisons de propriété commerciale), qui fait référence au saint évangélisateur de la région. Aux côtés de Springbank, la distillerie est dédiée à des expérimentations, notamment sur des malts très tourbés.

Le nez est toasté, avec une dominante de vanille. En bouche, ce sont le fruité puis le tourbe qui s’expriment. La finale est marquée par de la douceur, avec une belle longueur (d’après les  notes de dégustation de la société Dugas).

KILKERRAN

« Bien puissant malgré la réduction »

Glengyle est la nouvelle distillerie de Campbeltown, installée entre 2000 et 2004 par la société Springbank. Il s’agit de la renaissance d’un site qui a été en activité de 1872 à 1925, appartenant à un membre de la famille Mitchell. Le malt qui est élaboré à Glengyle porte le nom de Kilkerran (pour des raisons de propriété commerciale), qui fait référence au saint évangélisateur de la région. Aux côtés de Springbank, la distillerie est dédiée à des expérimentations, notamment sur des malts très tourbés.

Ambré légèrement orangé. Nez puissant, sur les céréales bien mûres, se développant ensuite sur le liquoreux avec des notes animales. Plutôt sec à l’attaque, le fruité s’installe ensuite, sur la pomme cuite, avec quelques notes poivrées. Longue persistance sur le fruité. Une finition en fût de xérès ou de vin a sans doute apporté plus de richesse aromatique.

SPRINGBANK

« Plus vineux que tourbé » …

La plus réputée des dernières distilleries de la région du Kyntire, qui en a compté plus d’une trentaine. Springbank, qui appartient à la famille Mitchell depuis sa création en 1828, maintient presque à elle seule l’originalité du style somptueux et complexe des malts de Campbeltown, dont l’aptitude au vieillissement est particulièrement remarquable. Tout est fait ici sur place, du maltage à l’embouteillage, avec une double distillation et demie.

Rosé soutenu. Nez de fruits rouges, plutôt vineux, tout en douceur. Attaque assez puissante et chaleureuse. Le corps, rond et très fondu, se développe sur une dominante de fruits rouges et noirs, avec un tourbé à peine décelable en arrière-plan. Finale sur le fruité. Un malt bien agréable, certes, mais ce genre de finition retire beaucoup de personnalité à ce que produit habituellement la distillerie.

LONGROW RED

« Comme un vin rosé … »

Portant le nom d’une ancienne distillerie de Campbeltown fondée en 1896, et dont le dernier bâtiment existant abrite un des chais de Springbank, Longrow est aujourd’hui un single malt distillé dans les mêmes alambics que ceux servant à élaborer le Springbank. Mais est utilisé un malt entièrement tourbé (et non partiellement), avec une double distillation classique, et un vieillissement uniquement en fût de réemploi. Ce malt, peu produit, a servi d’abord à donner des notes tourbées aux blends de Springbank, avant d’être commercialisé en single depuis les années 90.

Couleur rosée tirant sur l’orangé. Nez sur les fruits rouges, avec un  peu de tourbe en filigrane. Bien sec à l’attaque, voire un peu brûlant, il est bien marqué par les fruits rouges, voire le vin, alors que la tourbe est plutôt discrète, en arrière-plan. Mais l’ensemble est harmonieux, agréablement fruité, rappelant presque un vin rosé… la puissance du malt en plus !

SPRINGBANK

« Un fût peu approprié » … 

La plus réputée des dernières distilleries de la région du Kyntire, qui en a compté plus d’une trentaine. Springbank, qui appartient à la famille Mitchell depuis sa création en 1828, maintient presque à elle seule l’originalité du style somptueux et complexe des malts de Campbeltown, dont l’aptitude au vieillissement est particulièrement remarquable. Tout est fait ici sur place, du maltage à l’embouteillage, avec une double distillation et demie.

Jaune doré. Au nez, la tourbe caractéristique de Springbank se développe en premier lieu, accompagnée de fruits, notamment tropicaux. Attaque puissante, bien épicée, avec une dominante de fruits jaunes et de céréales, alors que la tourbe ne se laisse plus deviner qu’en arrière plan. Sans apporter d’arômes de rhum, le fût paraît avoir neutraliser tout ce que fait l’originalité du malt. C’est un peu dommage, même si le tout reste bien agréable avec ses notes épicées et sa base maltée.

SPRINGBANK

18″Union très harmonieuse »

La plus réputée des dernières distilleries de la région du Kyntire, qui en a compté plus d’une trentaine. Springbank, qui appartient à la famille Mitchell depuis sa création en 1828, maintient presque à elle seule l’originalité du style somptueux et complexe des malts de Campbeltown., dont l’aptitude au vieillissement est particulièrement remarquable. Tout est fait ici sur place, du maltage à l’embouteillage, avec une double distillation et demie.

Jaune doré. Le nez est d’abord malté, la tourbe mettant du temps à se révéler, ce qui est inhabituel avec cette distillerie. Elle est plus évidente en bouche, s’accompagnant de notes maltées et légèrement miellées. Le corps est bien sec, et très supportable pour un brut de fût. Accompagnés de fruits jaunes et de pomme cuite, tous ces arômes s’unissent très  harmonieusement jusqu’à la finale. Moins tourbé que des versions du même âge, il mérite d’être apprécié pour sa richesse aromatique.

SPRINGBANK

« Plus aromatique que tourbé »

La plus réputée des dernières distilleries de la région du Kyntire, qui en a compté plus d’une trentaine. Springbank, qui appartient à la famille Mitchell depuis sa création en 1828, maintient presque à elle seule l’originalité du style somptueux et complexe des malts de Campbeltown, dont l’aptitude au vieillissement est particulièrement remarquable. Tout est fait ici sur place, du maltage à l’embouteillage, avec une double distillation et demie.

Jaune doré. Nez plutôt malté, avec un peu de tourbe végétale à l’aération. Sec à l’attaque, il devient ensuite plus moelleux, sur les céréales et les fruits jaunes. Le tourbé est ici moins perceptible, l’accent portant davantage sur le malté et le fruité, avec une belle pointe de poivre noir pour relever le tout. Bien fondu pour cet âge, voilà une version peu tourbée mais d’une belle richesse aromatique.

KILKERRAN

« Une gorgée de soleil » … 

Glengyle est la nouvelle distillerie de Campbeltown, installée entre 2000 et 2004 par la société Springbank. Il s’agit de la renaissance d’un site qui a été en activité de 1872 à 1925, appartenant à un membre de la famille Mitchell. Le malt qui est élaboré à Glengyle porte le nom de Kilkerran (pour des raisons de propriété commerciale), qui fait référence au saint évangélisateur de la région. Aux côtés de Springbank, la distillerie est dédiée à des expérimentations, notamment sur des malts très tourbés.

Jaune doré. Nez sur la céréale, avec de la poire et du coing, et un tourbé plutôt végétal. Attaque très fruitée sur les fruits jaunes, la tourbe étant plus discrète en arrière-plan. Il est avant tout moelleux, même si quelques notes minérales apparaissent vers la finale, toujours bien fruitée. Comme une gorgée de soleil surgissant des brumes écossaises…

HAZELBURN

« Animal et fruité » …

Une ancienne distillerie de Campbeltown (18361925) a donné son nom à ce single malt distillé pour la première fois en 1996 par les Mitchell, toujours dans les mêmes alambics que Springbank et Longrow. L’idée était de refaire un malt comme dans les Lowlands, en utilisant une orge maltée non tourbée, et en pratiquant une triple distillation. Ce malt est produit en faible quantité.

Ambré soutenu. Nez chaleureux, plutôt animal, sur le bois de santal et la prune rouge. Attaque assez brûlante (malgré le faible degré), puis il développe une belle richesse aromatique comme au nez. Très rond grâce au xérès, il est intensément fruité, évoluant vers une finale un peu terreuse qui lui donne une belle solidité. Un remarquable digestif à savourer à petites gorgées.